4 conseils pour bien choisir sa pompe à chaleur

  • 11 octobre 2021
4 conseils pour bien choisir sa pompe à chaleur
Lorsqu’il s’agit de chauffer un bâtiment, la pompe à chaleur s’impose aujourd’hui comme l’un des systèmes les plus économiques. Son fonctionnement pour produire de la chaleur repose sur les énergies renouvelables (air, eau ou terre). Très en vogue, ce dispositif, une fois installé, permet d’économiser jusqu’à 75 % de la facture de chauffage. Cependant, avant d’installer votre pompe à chaleur, il est primordial de s’assurer qu’elle est adaptée à votre intérieur. Pour vous faciliter la tâche, voici 4 conseils qui vous permettront de bien choisir votre PAC.

Choisir en fonction du type de pompe à chaleur

Très privilégiée pour ses performances énergétiques et écologiques, la pompe à chaleur (PAC) est connue également sous le nom de thermopompe. C’est un équipement qui améliore le confort intérieur d’un lieu. Les pompes à chaleur sont regroupées en trois grandes catégories :
  • Les pompes à chaleur aérothermiques : ce sont les plus répandus sur le marché. Ils peuvent être installés à l’intérieur tout comme à l’extérieur de l’habitat. La pompe à chaleur aérothermique se décline en deux versions. La première version PAC air/air fournit de façon directe de l’air chaud ou froid à l’intérieur de la maison. Par contre, la seconde version PAC air/eau fonctionne à l’aide d’un radiateur à eau et est uniquement adapté avec un plancher chauffant ou des radiateurs de basse température. Contrairement aux autres types de PAC, les PAC aérothermiques sont moins chères et conviennent plus aux régions qui ont un climat doux ;
  • Les pompes à chaleur géothermiques : elles prélèvent la chaleur dans le sol de deux manières. Premièrement, par des capteurs horizontaux qui ont besoin d’une surface de capteur égale à 1,5 voire 2 fois la surface habitable à chauffer. Deuxièmement, par des capteurs verticaux, qui ont besoin de deux sondes enfoncées jusqu’à 50 mètres de profondeur pour chauffer une surface habitable de 120 m² ;
  • Les pompes à chaleur hydrothermiques : c’est la solution idéale pour des terrains ayant des ressources en eaux suffisantes. Leur installation requiert une autorisation. Ce type de pompe est adapté aux radiateurs de basse température ou un plancher chauffant.
Pour toute installation, la société Domologique met à votre disposition une solution énergétique économique et écologique adaptée à vos besoins.

Choisir en fonction de la puissance et du dimensionnement

La dimension d’une pompe à chaleur est un critère majeur à ne pas négliger dans le choix de ce matériel. Pour une meilleure optimisation de sa performance et de sa durée de vie, assurez-vous que votre pompe à chaleur ait un bon dimensionnement comme la pompe a chaleur La Rochelle. Dans le cas contraire, cela peut occasionner des désagréments. D’abord, le surdimensionnement crée un coût supplémentaire à l’achat et à l’installation. Ceci se justifie par le fait qu’une telle performance augmente le prix et la puissance de la pompe à chaleur. Ensuite, lorsque la puissance est très levée, elle augmente les cycles de marche/arrêt. Cela occasionne à son tour une dépense énergétique supplémentaire ainsi qu’une usure plus rapide du système de chauffage. Par contre, lorsque la pompe à chaleur est trop petite, c’est-à-dire sous-dimensionnée, elle n’arrive pas à subvenir à l’ensemble des besoins en chauffage de la maison et le recours à un appoint électrique énergivore sera fréquent.

Choisir en fonction de la performance

Le COP (coefficient de performance) est le critère de base pour évaluer les performances d’une pompe à chaleur. En effet, le COP équivaut au rapport qui existe entre l’énergie thermique utile restituée au chauffage et l’énergie électrique nécessaire à la pompe à chaleur pour y parvenir. À titre illustratif, un COP de 3 montre que si la pompe à chaleur fournit 3 kWh de chaleur, elle n’aura besoin que d’1 kWh d’électricité pour le produire. Par ailleurs, le COP des pompes à chaleur varie d’un type de PAC à un autre. De plus, il existe un autre coefficient appelé COPA ou COP saisonnier pour évaluer les performances d’une pompe à chaleur sur toute une saison de chauffe. C’est le critère idéal pour avoir une valeur très précise de l’efficacité du système de chauffage.

Choisir en fonction du critère d’éligibilité aux aides financières

4 conseils pour bien choisir sa pompe à chaleur ? Le prix d’acquisition d’une pompe à chaleur est élevé. Pour faciliter son achat aux professionnels certifiés, de nombreuses subventions sont proposées par l’État. En effet, depuis le 1er septembre 2014, l’État propose aux particuliers qui souhaiteraient installer une pompe à chaleur 30 % du montant total de la facture sous la forme d’un crédit d’impôt. Cette subvention est sans aucune condition de ressources. Outre cette subvention, il est également possible de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro qui est aussi très avantageux pour les travaux de rénovation énergétique. Notons, pour finir, qu’il existe d’autres aides comme celle de l’Anah et les aides locales qui vous permettent de réduire considérablement votre investissement.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide