Améliorer l’isolation de sa maison : des travaux obligatoires mais coûteux

  • 1 mars 2019
Améliorer l’isolation de sa maison : des travaux obligatoires mais coûteux
Le gouvernement français semble décidé à lutter contre la précarité énergétique. Aujourd’hui, certains propriétaires doivent réaliser des travaux d’isolation pour limiter leur consommation d’énergie. Seulement, cette opération nécessite des dépenses importantes. Mais afin d’atteindre les objectifs, l’État multiplie les aides destinées à financer ces ouvrages. Le programme à un euro figure d’ailleurs parmi ces dispositifs.

Les aides financières disponibles pour entreprendre une rénovation énergétique

Améliorer l’isolation de sa maison présente plusieurs avantages. Tout d’abord, cela permet de limiter les déperditions thermiques. Ce qui apportera un meilleur confort au quotidien. Par ailleurs, cette opération vise aussi à réduire les consommations en énergie. Seulement, elle nécessite des dépenses assez conséquentes. Celles-ci peuvent varier du simple au double selon l’âge de l’habitation et la surface à isoler. Mais afin d’alléger les couts des travaux, les particuliers peuvent désormais aspirer à des aides financières. Dans ce registre, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) figure surement parmi les dispositifs les plus populaires. Il octroie une déduction fiscale correspondant à 30% du montant dépensé. Seulement, depuis le 1er juillet, l’installation d’un double vitrage et l’achat d’une chaudière au fioul ne sont plus éligibles au CITE. Par ailleurs, le prêt Eco-PTZ constitue aussi une solution intéressante pour supporter l'intégralité des dépenses. Néanmoins, pour bénéficier de cet emprunt à taux zéro, les propriétaires doivent disposer d’un apport personnel et entreprendre un bouquet de travaux. Il faut donc réaliser deux actions parmi les six proposées par le programme. Enfin, d’autres dispositifs d’aide ont vu le jour au cours de ces dernières années.

L’isolation à un euro : une formule avantageuse pour les foyers à revenu modeste

Les dispositifs d’aide à la réalisation des travaux d’amélioration de la performance se multiplient en France. L’octroi des subventions ainsi que des prêts bonifiés ou sans intérêt participe à l’atteinte des objectifs fixés par le gouvernement français. D’ailleurs, depuis quelque temps, on entend de plus en plus parler de l’isolation à 1 euro. Le programme rend certaines personnes sceptiques, certes. Pourtant, il existe bel et bien. Aujourd’hui, de nombreux prestataires proposent cette offre. En réalité, elle vise à la réduction des consommations d’énergie des ménages à revenu modeste. Cette aide permet de réaliser différents types d’ouvrages, à commencer par l’isolation des combles. Ainsi, les propriétaires pourront réduire jusqu’à 30% les déperditions de chaleur. Afin de parvenir à ce niveau de prix, les couts de la prestation sont en réalité financés par des subventions, via le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE). Depuis dix ans, celui-ci oblige les fournisseurs d’énergie à verser des primes pour l’acquisition d’une chaudière ou pour la réalisation de travaux d’isolation. Bien sûr, les surfaces que l’on peut isoler restent limitées. Et pour réduire au maximum les dépenses, les professionnels utilisent des isolants écologiques tels que le déroulé de laine de verre.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide