Les moyens de réduire les pertes en eau

  • 19 novembre 2019
Les moyens de réduire les pertes en eau
Les fuites d'eau dans les réseaux d'approvisionnement en eau entraînent des dépassements de coûts, des coûts de réparation importants, des interruptions dans l'approvisionnement en eau des consommateurs et une dégradation de sa qualité. Au stade actuel de développement de l'alimentation en eau municipale dans les villes, les questions d'évaluation et de gestion des pertes en eau revêtent une importance particulière pour réduire la consommation d'eau et réduire les coûts indirects, car elles ont un impact significatif sur le coût des services fournis par les entreprises d'approvisionnement en eau. La production d'eau potable dépasse toujours la taille de la demande rationnelle totale. Cela est dû à un certain nombre de raisons techniques, ainsi qu’à une consommation inutile et à une consommation d’eau inexpliquée. L'eau potable est une ressource naturelle et industrielle précieuse, qui doit être éliminée avec une grande responsabilité. Les principales raisons de lutter contre les fuites d'eau du réseau d'alimentation en eau, ainsi que d'autres types de pertes, sont les suivantes : • la pénurie de ressources en eau, existantes et potentielles ; • le risque de contamination secondaire de l'eau potable en cas de diminution de la pression à la fuite ; • aspects financiers et économiques ; • la nécessité d'attirer de nouvelles sources d'eau et, par conséquent, une capacité supplémentaire d'installations et d'investissements en capital. Il est important de noter que l’un des principaux indicateurs permettant d’évaluer objectivement les activités d’une entreprise de distribution d’eau et d’assainissement est le montant des pertes et de la consommation d’eau non comptabilisée. Notre entreprise plombier divonne les bains   prend en charge tous vos travaux de plomberie et les fuites d'eau. Concepts de base Les concepts de base suivants sont adoptés dans les documents réglementaires   dans le domaine de l'approvisionnement en eau : • consommation d'eau non comptabilisée - différence entre les volumes d'eau fournis au réseau de distribution d'eau et consommés (reçus) par les abonnés ; • perte d'eau dans le système d'alimentation en eau - la quantité d'eau perdue pendant le transport, le stockage et la distribution ; • fuite d'eau - écoulement spontané d'eau à partir de structures capacitives et de divers éléments du réseau d'alimentation en eau en cas de violation de leur étanchéité et d'accidents ; • Fuites d'eau latentes - Fuites non détectées lors de l'inspection externe du réseau d'alimentation en eau et des structures capacitives. Les coûts d’eau non comptabilisés sont structurellement répartis dans les groupes suivants : dépenses utiles, technologiquement nécessaires ; pertes provenant du réseau d'approvisionnement en eau et des réservoirs ; non enregistré (organisationnel et comptable). Les coûts d'eau utiles et technologiquement nécessaires comprennent : 1. Consommation d'eau pour les besoins propres à l'entreprise d'approvisionnement en eau, maintenance préventive du système de transport de l'eau : • réseau d'approvisionnement en eau : rinçage des impasses des conduites (vidange, rinçage, désinfection); rinçage des tronçons de canalisations existants (vidage, rinçage, désinfection), réseaux à faible vitesse ; rinçage de nouveaux tronçons de canalisations (vidage, rinçage, désinfection); vérifier les bouches d'incendie ; • réseau de drainage : besoins technologiques pour l'exploitation de canalisations de réseaux de drainage (canalisations de rinçage, élimination des obstructions); • installations réservoirs : nettoyage préventif des réservoirs d'eau potable (vidange, rinçage, désinfection); diminution naturelle de l'eau ; 2. Consommation d'eau lors de travaux liés à l'élimination des accidents et des dommages au réseau d'alimentation en eau (vidange, purge des canalisations, désinfection); 3. Les dépenses pour les besoins de lutte contre l'incendie ; 4. Consommation d'eau pour les besoins urbains - arrosage des espaces verts, des rues. Les pertes en eau comprennent : la consommation d'eau lors d'accidents et les dommages causés au réseau de distribution d'eau avant leur localisation ; débit de fuite d'eau à travers les robinets d'eau ; fuites d'eau latentes du réseau d'alimentation en eau et des installations de réservoirs ; coûts de l'eau non comptabilisés par la société de distribution d'eau, non payés par les consommateurs lors de l'utilisation non autorisée de systèmes publics d'approvisionnement en eau (utilisation non autorisée de l'eau). Les dépenses en eau non enregistrées comprennent : les dépenses non prises en compte en raison de l'inexactitude des instruments de mesure utilisés pour l'approvisionnement en eau de la ville ; dépenses non prises en compte en raison de l'erreur des compteurs d'eau des abonnés.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide