Ce qu’il faut savoir sur la prise en charge de bris de glace en assurance habitation

  • 22 novembre 2019
Ce qu’il faut savoir sur la prise en charge de bris de glace en assurance habitation
Le bris de glace accidentel peut arriver à tout le monde. Heureusement, la formule classique d’une assurance habitation couvre ce sinistre. Il pourrait évidemment exister une franchise mais il vaut mieux être pris en charge pour alléger les frais. En effet, il faut au plus vite remplacer la vitre cassée.

Principe de la garantie bris de glace

L’assurance multirisque habitation fonctionne sans restriction sur le bris de glace accidentel. Les portes les fenêtres et fenêtres de toit sont concernées par ce dispositif. Les vitres de véranda peuvent être également couvertes par cette garantie. Il est recommandé alors de faire le point sur son assureur sur les éléments pris en charge en cas de bris de glace. La franchise sera incontournable, quelle que soit la situation. Celle-ci peut s’appliquer à tous les sinistres ou se réduisent à quelques dommages seulement. Le champ d’application de la franchise devrait être alors bien définit dans le contrat d’assurance. Pour précision, cette notion désigne les fris de sinistre qui restent à la charge de l’assuré. Ce dernier peut toutefois éviter la franchise grâce à une surprime.  Attention, l’assurance peut refuser l’indemnisation s’il a été constaté que bris de glace est intentionnel. Les défauts d’entretien et la vétusté de la fenêtre seront également imputés à l’assuré. Si l’un de ces faits sont avérés,  il n’y aura pas non plus de prise en charge. Les dommages survenus aux éléments vitrés suite à des travaux ou un transport privent également de l’indemnisation par l’assureur.

Que faire après un bris de glace ?

Il faut prévenir l’assureur dans les 5 jours ouvrés qui suivent le constat du dommage. C’est une obligation évoqué par l’article L 113-2 du Code des assurances. Il est impératif de rassembler les pièces justificatives prévues par le contrat d’assurance. Celui-ci peut également prévoir une modalité de déclaration. Il faut donc bien vérifier ces points avant la déclaration. L’assureur propose ensuite d’indemniser le sinistré selon le plafond de remboursement dans le contrat. En cas de dommage de faible ampleur, la compagnie d’assurance ne va pas mandater un expert pour constater le dégât. Elle se contente des preuves fournies et va demander un devis d’artisan. Vous pouvez faire cette demande auprès du vitrier Oullins  qui peut aussi assurer la réparation. En principe, l’assureur réclamera pour déclarer ce genre de sinistre une déclaration remplie par les soins de l’assuré. Ce dernier joindra à ce document l’imprimé Bris de glace rempli et signé par le vitrier. Les photos, factures et autres bons de commandes permettent de renforcer les documents pour la déclaration. 

Comment se fera la prise en charge par l’assureur ?

La garantie bris de glace est assortie d’un plafond de remboursement. Il s’agit du montant maximal reçu en cas de sinistre. La somme varie généralement en fonction de la superficie abîmée. Pour la réparation, le sinistré peut choisir d’attendre l’intervention d’une entreprise partenaire mandaté par l’assureur. Dans ce cas, il ne lui reste qu’à régler le frais de la franchise pour le réparateur. L’autre option est de choisir de faire réparer soi-même la vitre abîmée. Evidemment, il faut obtenir au préalable l’accord de l’assureur pour ce genre d’intervention. Ensuite, l’assureur doit faire parvenir auprès de l’assureur la facture dans les meilleurs délais. Ce n’est qu’après ces procédures qu’il peut espérer un remboursement pour les dommages subis. Autre détail, il faut prêter attention au montant dédié à la franchise. Plus celui-ci est élevé, moins sera le remboursement par  l’assureur. .  

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide